Les habitants d’Otavalo se reconnaissent facilement par leurs vêtements très typés. Les hommes, assez sobres, portent tous une longue natte qui descend sur leur chemise blanche derrière un chapeau de feutre sombre.

Les femmes, qui gardent toujours leur bébé sur le dos, sont beaucoup plus coquettes et sémillantes avec leurs chemisiers blanc brodés de fils de couleurs vives, leurs bracelets rouges, leurs lourds colliers dorés qui tranchent sur leur jupe et leur châle noirs. Leur natte est serrée dans des bandelettes de couleurs vives.

Lire la suite: 

http://www.bestglobe.fr/contenu/reportage-photos/otavalo-le-march%C3%A9-le-plus-color%C3%A9-d%E2%80%99equateur